Quid du Ecommerce en Afrique ? [Part One]

ecom2Il y a quelques mois, j’ai lancé avec des amis, un site e-commerce du nom de 228cado.

Le principe du site est simple : Permettre aux membres de la diaspora togolaise (togolais ou non) d’offrir des biens et des produits à leurs familles, amis et proches restés au Togo.

En lançant ce service, nous avons réussi à surmonter un des principaux problèmes que rencontre le eCommerce en Afrique : Le problème du payement. Mes clients étant essentiellement en Europe, en Amérique ou en Asie, ils peuvent sans soucis payer grâce à leur carte bancaire les produits que nous offrons. Nous nous chargeons ensuite d’acheminer les produits aux bénéficiaires présents à Lomé.

Cependant, le payement n’est pas le plus grand problème que rencontre le eCommerce en afrique. D’ailleurs en faisant le tour des différents sites présents en Afrique on peut remarquer que plusieurs solutions ingénieuses ont été trouvées par certains sites pour contourner ce blocage. Notamment ce qu’on peut appeler “le payement Offline”  : un joli terme pour désigner le Cash On Delivery (“Payement à la livraison” pour ceux qui ne connaissent pas la réponse à la question “Where is Bryan ?”).

D’autres soucis plus bloquants font généralement surface :

Le problème d’adressage : Comme nous le savons tous, la plupart des villes en Afrique sub-saharienne (du moins de celles que je connaisse) ne sont pas très bien adressées. Ce qui complique les livraisons à domicile, principal atout du eCommerce.

La confiance : Si l’achat sur Internet n’est pas encore rentré dans les habitudes africaines, la confiance est l’une des principales causes. On connait tous ou avons déjà eu vent de ce que les ivoiriens appellent les “brouteurs” en tout genre qui peuplent le continent. Pour les promoteurs d’un site e-Commerce qui proposent un payement en ligne, il va falloir donner deux fois plus de preuves de confiance aux internautes qu’un site européen ou américain.

La non-maitrise des outils informatique et d’internet : Compte tenu du taux de pénétration faible d’internet sur le continent, arriver à connaitre du succès grâce à son site de vente en ligne est un véritable chemin de croix.

Manque de financement : En Europe, en Amérique ou ailleurs, le e-Commerce ou les projets internet innovants sont très vite soutenus soit par des Venture Capitalist, des Business Angels ou des banques, bref des gens ou des organismes qui apportent des financements conséquents pour permettre aux jeunes Startup de croitre très vite et de communiquer convenablement pour atteindre la rentabilité. Ce qui est loin d’être le cas en Afrique pour le moment. Cependant, les choses semblent évoluer avec des sites comme VC4Africa qui mettent en place une plateforme de mise en relations entre Startup et Investisseurs avec des programmes de Mentorship qui je l’espère connaitront des résultats probants. Il y a également Rocket Internet,  un incubateur de startup allemand qui investit de plus en plus en Afrique avec des sites comme Zando ( Afrique du Sud)  Jumia (Maroc, Nigeria, Egypte …) ou encore HelloFood (Côte d’Ivoire, Senegal …)

Coûts d’Internet élevés : Il est encore difficile d’avoir Internet chez soi dans plusieurs pays africains. Même l’accès à l’ordinateur est encore un luxe. Tout ceci constitue également un des freins au développement du commerce électronique.

Comment arriver à contourner ou à résoudre ces différents blocages ? Ce sera le sujet de la deuxième partie de mon article.

En attendant, que pensez-vous des points soulevés? En avez-vous rencontré d’autres ? ou avez-vous pu résoudre ces différents éléments? N’hésitez pas à partager vos expériences autour de la question.

 

  • super article cher liebebat1
    en tout cas bon courage dans votre initiative http://www.228cado.com
    j’espère que les diasporiens togolais pourront bénéficier de votre service
    par rapport à la question de la confiance je pense que le mieux c’est de sensibiliser vos potentiels clients sur les success stories déjà accomplies par votre site
    pour le point sur le coût de l’internet je ne pense pas que ce soit un point concernant votre clientèle cible première qui est la diaspora
    bonne continuation 😉

    • liebeBAT

      Effectivement pour les points sur “la confiance” et le “coût d’internet”. Mais cet article concerne tous les sites e-Commerce en Afrique. Pas que le notre. ^^ Merci pour ta contribution.

  • Liebe bat, tu es aussi juste dans tes analyses! j’ai hâte de lire la suite!!! bravo! 🙂

    • liebeBAT

      Merci Madame !

  • Orman

    Salut Dear LiebeBAT, je suis emerveilleux de retrouver un tel article sur le net. En tout cas un coup de chapeau, comme tu as deja lance la chose. Moi particulierement j`ai un projet d`ouvrir un website pour ce que j`appelle “marche virtuel”, mais en lisant les articles sur la definition de E-commerce, je voie que ca se rapproche, et mon desir est a tout prix esquiver le terme E-commerce a cause des certainnes exigences que cela poura amener. Alors que je suis en plein construction de mon site et mon projet j`aimerai vraiment que l`on puisse discuter ensemble, si tu pourra m`aider avec ton experience. merci.
    STV veillez me donner votre adress e-mail, je pourai vous parler avec plus de detail
    Merci et felicitation!

    • Bonjour Orman. Content que mon article t’ai plu. J’habite à paris. On peut se voir si c’est le cas pour toi aussi.
      J’ai ton adresse mail. je t’ecrirai dessus 🙂